Une sélection de citations de Jomo Kenyatta

Une sélection de citations de Jomo Kenyatta

Jomo Kenyatta était un activiste et homme politique au Kenya qui a dirigé le pays en tant que Premier ministre en 1963 puis en tant que président en 1964. Il est reconnu pour son rôle dans la transformation du Kenya en république indépendante. Il est décédé en fonction à l'âge de 81 ans.

Citations

"Si les Africains étaient laissés en paix sur leurs propres terres, les Européens devraient leur offrir véritablement les avantages de la civilisation blanche avant de pouvoir obtenir la main-d'œuvre africaine qu'ils désirent tant. Ils devraient offrir aux Africains un mode de vie qui était vraiment supérieure à celle que ses pères vivaient auparavant, et une part de la prospérité que leur confère leur maîtrise de la science. Ils devaient laisser l'Africain choisir quelles parties de la culture européenne pouvaient être transplantées de manière bénéfique et comment elles pouvaient être adaptées. … L'Africain est conditionné, par les institutions culturelles et sociales des siècles, à la liberté dont l'Europe a une petite conception, et il n'est pas dans sa nature d'accepter le servage pour toujours. "

"Les Européens supposent que, étant donné les bonnes connaissances et les bonnes idées, les relations personnelles peuvent être laissées en grande partie pour prendre soin d'eux-mêmes, et c'est peut-être la différence de perspective la plus fondamentale entre les Africains et les Européens."

"Vous et moi devons travailler ensemble pour développer notre pays, pour éduquer nos enfants, pour avoir des médecins, pour construire des routes, pour améliorer ou fournir tous les éléments essentiels au quotidien."

"A ... tous les jeunes dépossédés de l'Afrique: pour la perpétuation de la communion avec les esprits ancestraux à travers la lutte pour la liberté de l'Afrique, et dans la ferme conviction que les morts, les vivants et les enfants à naître s'uniront pour reconstruire les sanctuaires détruits."

"Nos enfants peuvent découvrir les héros du passé. Notre tâche est de devenir les architectes de l'avenir."

"Là où il y a eu de la haine raciale, il faut y mettre fin. Là où il y a eu de l'animosité tribale, ce sera fini. Ne nous attardons pas sur l'amertume du passé. Je préfère regarder vers l'avenir, vers le bon nouveau Kenya, pas au mauvais vieux temps. Si nous pouvons créer ce sens de la direction et de l'identité nationales, nous aurons fait un long chemin pour résoudre nos problèmes économiques. "

"Beaucoup de gens peuvent penser que maintenant il y a Uhuru, maintenant je peux voir le soleil de la liberté briller, la richesse se déversera comme la manne du ciel. Je vous dis qu'il n'y aura rien du ciel. Nous devons tous travailler dur, avec nos mains, pour nous sauver de la pauvreté, de l'ignorance et de la maladie. "

"Si nous nous respectons et respectons notre Uhuru, les investissements étrangers afflueront et nous prospérerons."

"Nous ne voulons pas évincer les Européens de ce pays. Mais ce que nous demandons, c'est d'être traités comme les races blanches. Si nous voulons vivre ici dans la paix et le bonheur, la discrimination raciale doit être abolie".

"Dieu a dit que c'est notre terre, une terre dans laquelle nous prospérons en tant que peuple ... nous voulons que notre bétail grossisse sur notre terre afin que nos enfants grandissent dans la prospérité; et nous ne voulons pas que la graisse enlevée nourrit les autres."