Histoire du PC IBM

Histoire du PC IBM

En juillet 1980, les représentants d'IBM ont rencontré pour la première fois Bill Gates de Microsoft pour parler de l'écriture d'un système d'exploitation pour le nouvel ordinateur "personnel" hush-hush d'IBM.

IBM observait le marché croissant des ordinateurs personnels depuis un certain temps. Ils avaient déjà fait une tentative lamentable de percer le marché avec leur IBM 5100. À un moment donné, IBM a envisagé d'acheter la jeune société de jeux Atari pour réquisitionner la première gamme d'ordinateurs personnels d'Atari. Cependant, IBM a décidé de continuer à créer sa propre gamme d'ordinateurs personnels et a développé un tout nouveau système d'exploitation.

IBM PC AKA Acorn

Les plans secrets étaient appelés «Project Chess». Le nom de code du nouvel ordinateur était «Acorn». Douze ingénieurs, dirigés par William C. Lowe, se sont réunis à Boca Raton, en Floride, pour concevoir et construire le «Acorn». Le 12 août 1981, IBM a sorti son nouvel ordinateur, rebaptisé IBM PC. Le «PC» signifiait «ordinateur personnel» rendant IBM responsable de la vulgarisation du terme «PC».

Architecture ouverte

Le premier PC IBM a fonctionné sur un microprocesseur Intel 8088 à 4,77 MHz. Le PC est équipé de 16 kilo-octets de mémoire, extensible à 256 Ko. Le PC est livré avec un ou deux lecteurs de disquette 160k et un moniteur couleur en option. Le prix a commencé à 1565 $.

Ce qui a vraiment fait la différence entre le PC IBM et les ordinateurs IBM précédents, c'est qu'il a été le premier construit à partir de pièces standard (appelées architecture ouverte) et commercialisé par des distributeurs externes (Sears & Roebuck et Computerland). La puce Intel a été choisie car IBM avait déjà obtenu les droits de fabrication des puces Intel. IBM avait utilisé l'Intel 8086 pour son utilisation dans sa Displaywriter Intelligent Typewriter en échange de donner à Intel les droits sur la technologie de mémoire à bulles d'IBM.

Moins de quatre mois après qu'IBM a présenté le PC, Time Magazine a nommé l'ordinateur "l'homme de l'année".