Brunhilde: reine d'Austrasie

Brunhilde: reine d'Austrasie

À ne pas confondre avec la figure de la mythologie germanique et islandaise, également appelée Brunhilda, guerrière et valkyrie trompée par son amant, bien que cette figure puisse emprunter à l'histoire de la princesse wisigothique Brunhilde.

Comme c'était typique pour le rôle d'une femme dans une famille dirigeante, la renommée et le pouvoir de Brunhilde sont venus principalement en raison de ses liens avec des parents masculins. Cela ne signifie pas qu'elle n'a pas joué un rôle actif, y compris probablement derrière le meurtre.

Les Mérovingiens ont gouverné la Gaule ou la France - y compris certaines régions maintenant hors de France - du 5ème siècle au 8ème siècle. Les mérovingiens ont remplacé les puissances romaines en déclin dans la région.

Les sources de l'histoire de Brunhilde incluent «Histoire des Francs» de Grégoire de Tours et «Histoire ecclésiastique du peuple anglais» de Bede."

Aussi connu sous le nom: Brunhilda, Brunhild, Brunehilde, Brunechild, Brunehaut.

Connexions familiales

  • Père: Athanagild, roi wisigoth
  • Mère: Goiswintha
  • Mari: Roi Sigebert, roi franc d'Austrasie *
  • Sœur: Galswintha, qui a épousé le demi-frère du mari de Brunhilde, Chilperic of Neustria *
  • Fils: Childebert II - Brunhilde lui sert de régent
  • Fille: Ingund
  • Deuxième mari: Merovech, fils de Chilpéric de Neustrie et d'Audovera (mariage annulé)
  • Petits-fils: Théodoric II, Theodebert II
  • Arrière-petit-fils: Sigebert II

La biographie

Brunhilde est probablement née à Tolède, la principale ville des Wisigoths, en 545. Elle a été élevée comme chrétienne arienne.

Brunhilde épousa le roi Sigebert d'Austrasie en 567, après quoi sa sœur Galswintha épousa le demi-frère de Sigebert, Chilperic, roi du royaume voisin de Neustrie. Brunhilde s'est convertie au christianisme romain lors de son mariage. Sigebert, Chilpéric et leurs deux frères avaient divisé entre eux les quatre royaumes de France - les mêmes royaumes que leur père, Chlothar Ier, fils de Clovis Ier, avaient unis.

Le premier meurtre de Brunhilde

Lorsque la maîtresse de Chilperic, Fredegunde, a conçu le meurtre de Galswintha, puis a épousé Chilperic, quarante ans de guerre ont commencé, apparemment sous l'impulsion de Brunhilde, désireuse de se venger. Un autre des frères, Guntram, est intervenu au début du différend, accordant les terres de douaire de Galswintha à Brunhilde.

L'évêque de Paris a présidé les négociations d'un traité de paix, mais cela n'a pas duré longtemps. Chilperic a envahi le territoire de Sigebert, mais Sigebert a repoussé cet effort et a repris les terres de Chilperic.

Propagation de la portée et affirmation du pouvoir

En 575, Fredegunde fait assassiner Sigebert et Chilperic réclame le royaume de Sigebert. Brunhilde a été mise en prison. Puis le fils de Chilperic Merovech par sa première femme, Audovera, épousa Brunhilde. Mais leur relation était trop étroite pour la loi de l'église, et Chilpéric a agi, capturant Merovich et l'obligeant à devenir prêtre. Merovech s'est fait tuer plus tard par un domestique.

Brunhilde a affirmé la revendication de son fils, Childebert II, et sa propre revendication en tant que régent. Les nobles ont refusé de la soutenir en tant que régent, soutenant plutôt le frère de Sigebert, Guntram, roi de Bourgogne et d'Orléans. Brunhilde part pour la Bourgogne tandis que son fils Childebert reste en Austrasie.

En 592, Childebert hérite de la Bourgogne à la mort de Guntram. Mais Childebert est décédé en 595, et Brunhilde a soutenu ses petits-fils Theodoric II et Theodebert II qui ont hérité de l'Austrasie et de la Bourgogne.

Brunhilde a continué la guerre avec Fredegund, régnant comme régent pour son fils, Chlotar II, après la mort de Chilperic dans des circonstances mystérieuses. En 597, Fredegund est mort, peu de temps après que Chlotar a pu remporter une victoire et regagner l'Austrasie.

Intrusion et exécution

En 612, Brunhilde s'arrangea pour que son petit-fils Theodoric assassine son frère Theodebert, et l'année suivante, Theodoric mourut également. Brunhilde a ensuite repris la cause de son arrière-petit-fils, Sigebert II, mais la noblesse a refusé de le reconnaître et a plutôt apporté leur soutien à Chlotar II.

En 613, Chlotar exécuta Brunhilde et son arrière-petit-fils Sigebert. Brunhilde, presque 80 ans, a été traînée à mort par un cheval sauvage.

* Austrasie: le nord-est de la France et l'ouest de l'Allemagne d'aujourd'hui
** Neustrie: le nord de la France d'aujourd'hui

Sources

Bede. "Histoire ecclésiastique du peuple anglais." Penguin Classics, édition révisée, Penguin Classics, 1er mai 1991.

De Tours, Gregory. "Histoire des Francs." Première édition, Penguin Books, 1974.