Tommy Douglas, le «père de l'assurance-maladie» canadien

Tommy Douglas, le «père de l'assurance-maladie» canadien

Un petit homme doté d'une grande personnalité, Tommy Douglas était grégaire, spirituel, fougueux et gentil. Chef du premier gouvernement socialiste en Amérique du Nord, Douglas a profondément transformé la province de la Saskatchewan et ouvert la voie à de nombreuses réformes sociales dans le reste du Canada. Douglas est considéré comme le "père de l'assurance-maladie" au Canada. En 1947, Douglas a introduit l'hospitalisation universelle en Saskatchewan et, en 1959, a annoncé un plan Medicare pour la Saskatchewan. En savoir plus sur la carrière de Douglas en tant que politicien canadien.

Premier ministre de la Saskatchewan

1944 à 1961

Chef du Nouveau Parti Démocratique Fédéral

1961 à 1971

Faits saillants de la carrière de Tommy Douglas

Douglas introduisit l'hospitalisation universelle en Saskatchewan en 1949 et un régime d'assurance-maladie pour la Saskatchewan en 1959. Pendant la création de la Saskatchewan, Douglas et son gouvernement créèrent de nombreuses entreprises appartenant à l'État, appelées sociétés d'État, notamment l'établissement de lignes aériennes et d'autobus SaskTel. Lui et la FCC de la Saskatchewan ont supervisé le développement industriel qui réduisait la dépendance de la province à l'égard de l'agriculture, et ils ont également présenté la première assurance-automobile publique au Canada.

Naissance

Douglas est né le 20 octobre 1904 à Falkirk, en Écosse. La famille a émigré à Winnipeg, au Manitoba, en 1910. Ils sont revenus à Glasgow pendant la Première Guerre mondiale, mais sont revenus s'installer à Winnipeg en 1919.

Mort

Douglas est décédé d'un cancer le 24 février 1986 à Ottawa, en Ontario.

Éducation

Douglas a obtenu son baccalauréat en 1930 du Collège Brandon au Manitoba. Il a ensuite obtenu sa maîtrise en sociologie en 1933 de l'Université McMaster en Ontario.

Expérience professionnelle

Douglas a commencé sa carrière en tant que ministre baptiste. Après son ordination en 1930, il s'installe à Weyburn, en Saskatchewan. Au cours de la Grande Dépression, il se joint à la Fédération du Commonwealth coopératif (CCF) et, en 1935, il est élu à la Chambre des communes.

Affiliation politique

Il a été membre du CCF de 1935 à 1961. Il est devenu le chef du CCF de la Saskatchewan en 1942. Le CCF a été dissous en 1961 et remplacé par le Nouveau parti démocratique (NDP). Douglas a été membre du NPD de 1961 à 1979.

Carrière politique de Tommy Douglas

Douglas s'est d'abord lancé dans la politique active avec le Parti travailliste indépendant et est devenu président du Parti travailliste indépendant de Weyburn en 1932. Il s'est présenté pour la première fois aux élections générales de 1934 en Saskatchewan en tant que candidat agriculteur-travailliste, mais a été défait. Douglas a été élu pour la première fois à la Chambre des communes lorsqu'il s'est présenté dans la circonscription de Weyburn pour la CCF aux élections générales fédérales de 1935.

Alors qu'il était député fédéral, Douglas fut élu président du FCC provincial de la Saskatchewan en 1940 puis élu chef du FCC provincial en 1942. Douglas démissionna de son siège au fédéral pour se présenter aux élections générales de la Saskatchewan en 1944. Il dirigea le La CCF remporte une victoire massive, remportant 47 des 53 sièges. Ce fut le premier gouvernement socialiste démocratique élu en Amérique du Nord. Douglas a été assermenté premier ministre de la Saskatchewan en 1944. Il a occupé ce poste pendant 17 ans, au cours desquels il a été l'un des pionniers des grandes réformes économiques et sociales.

En 1961, Douglas a démissionné de son poste de premier ministre de la Saskatchewan pour diriger le Nouveau Parti démocratique fédéral, une alliance entre le CCF et le Congrès du travail du Canada. Douglas a été défait aux élections fédérales de 1962 lorsqu'il s'est présenté dans la circonscription de Regina City, principalement à cause d'une réaction défavorable à la suite de l'introduction de Medicare par le gouvernement de la Saskatchewan. Plus tard en 1962, Tommy Douglas a remporté un siège dans la circonscription de Burnaby-Coquitlam, en Colombie-Britannique, lors d'une élection partielle.

Vaincu en 1968, Douglas gagne le comté de Nanaimo-Cowichan-The Islands en 1969 et le conserve jusqu'à sa retraite. En 1970, il s'opposa à l'adoption de la loi sur les mesures de guerre lors de la crise d'octobre. Cela a sérieusement affecté sa popularité.

Douglas a quitté son poste de chef du Nouveau Parti démocratique en 1971. Il a été suivi par David Lewis en tant que chef du NPD. Douglas a endossé le rôle de porte-parole du NPD en matière d’énergie jusqu’à sa retraite de la politique en 1979.