Pointes de flèche et autres points de projectiles

Pointes de flèche et autres points de projectiles

Les pointes de flèche sont le type d'artefact archéologique le plus facilement identifiable. La plupart des gens dans le monde reconnaissent une pointe de flèche quand ils en voient une: c’est un objet en pierre qui a été délibérément réaménagé pour être pointu à une extrémité. Qu'ils les aient personnellement rassemblés sur des terres agricoles voisines, qu'ils aient été vus dans des expositions de musées ou simplement vus les filmer dans des vieux films occidentaux, la plupart des gens savent que les pointes triangulaires des flèches de flèche, appelées têtes de flèches, sont les restes d'un voyage de chasse préhistorique, les obus de fusil de chasse du passé.

Mais pourquoi les archéologues insistent pour les appeler "points de projectiles"?

Pointes de flèche et points de projectiles

Les archéologues appellent généralement ce que les gens ordinaires appellent des pointes de flèches "points de projectiles", non pas parce que cela semble plus académique, mais parce que la forme d'une pierre pointue ne la classe pas nécessairement comme quelque chose qui était utilisé au bout d'un arbre de flèche. "Projectile" est plus inclusif que "flèche". De plus, au cours de notre longue histoire humaine, nous avons utilisé une grande variété de matériaux pour mettre des pointes nettes aux extrémités des projectiles, notamment de la pierre, du bois, des os, du bois, du cuivre, des parties de plantes et d’autres types de matières premières. la fin d'un bâton.

Les objectifs des projectiles ont toujours été à la fois de chasse et de guerre, mais la technologie a beaucoup varié au cours des siècles. La technologie qui a permis la création des premiers points de pierre a été inventée par notre ancêtre distant Homo erectus en Afrique à la fin de la période acheuléenne, il y a environ 400 000 à 200 000 ans. Cette technologie impliquait de casser des morceaux de pierre sur un morceau de roche pour créer une pointe nette. Les archéologues appellent cette première version de la fabrication de la pierre la technique de Levallois ou l'industrie de l'écaillage levalloisienne.

Innovations de l'âge de pierre moyen: Spear Points

Au cours de la période moustérienne du Paléolithique moyen commençant il y a environ 166 000 ans, les outils pour flocons lévalloisiens ont été raffinés par nos cousins ​​de Néandertal et sont devenus très nombreux. C'est durant cette période que les outils de pierre ont probablement été d'abord attachés aux lances. Les pointes de lance sont donc des pointes de projectiles qui étaient attachées au bout d'un long manche et utilisées pour aider à chasser les gros mammifères, à la recherche de nourriture, soit en lançant la lance sur l'animal, soit en la poussant de près.

Chasseurs-cueilleurs solutréens: Points de fléchettes

Un grand saut dans la technologie de chasse a été fait par Homo sapiens et s'est produite pendant la partie solutréenne de la période du Paléolithique supérieur, il y a environ 21 000 à 17 000 ans. Reconnu pour sa grande qualité artistique dans la production de points de pierre (notamment le point de feuille de saule délicat mais efficace), le peuple solutréen est probablement également responsable de l’introduction de l’atlat ou du bâton de lancer. L'atlatl est un outil de combinaison sophistiqué, formé à partir d'un manche de pince court avec une pointe emboîtée dans un manche plus long. Une sangle en cuir accrochée à l'extrémité éloignée permettait au chasseur de lancer l'atlatl sur son épaule, le dard pointu s'envolant d'une manière mortelle et précise, à une distance de sécurité. La fin d'un atlatl s'appelle un point de fléchette.

A propos, le mot atlatl (prononcé soit "at-ul at-ul" ou "aht-lah-tul") est le mot aztèque pour désigner le bâton de lancer; Lorsque le conquistador espagnol Hernan Cortes débarqua sur la côte est du Mexique au XVIe siècle de notre ère, il fut accueilli par des individus détenteurs d'atlatl.

True Arrowheads: l'invention de l'arc et de la flèche

L'arc et la flèche, innovation technologique un peu plus familière des fans de films de John Wayne, datent également du moins du Paléolithique supérieur, mais ils sont probablement antérieurs aux atlatls. La preuve la plus ancienne date de 65 000 ans. Les archéologues appellent généralement ces "flèches" lorsqu'ils les reconnaissent.

Les trois types de chasse, la lance, l'atlatl, l'arc et la flèche, sont aujourd'hui utilisés par les sportifs du monde entier, pratiquant ainsi ce que nos ancêtres utilisaient quotidiennement.

Sources

  • Angelbeck, Bill et Ian Cameron. "La négociation faustienne du changement technologique: évaluation des effets socio-économiques de la transition entre l'arc et les flèches dans le passé des Salish du littoral." Journal of Anthropological Archaeology 36 (2014): 93-109. Impression.
  • Erlandson, Jon, Jack Watts et Nicholas Jew. "Fléchettes, flèches et archéologues: distinguer les fléchettes et les flèches dans les archives archéologiques." American Antiquity 79.1 (2014): 162-69. Impression.
  • Grund, Brigid Sky. "Écologie comportementale, technologie et organisation du travail: comment le passage du lanceur de lance à l'arc automatique exacerbe les disparités sociales." Anthropologue américain 119.1 (2017): 104-19. Impression.
  • Maschner, Herbert et Owen K. Mason. "L'arc et la flèche dans le nord de l'Amérique du Nord." Anthropologie évolutive: problèmes, nouvelles et analyses 22.3 (2013): 133-38. Impression.
  • Vanpool, Todd L. et Michael J. O'Brien. "Complexité sociopolitique et arc et flèches dans le sud-ouest américain." Anthropologie évolutionniste: problèmes, nouvelles et analyses 22.3 (2013): 111-17. Impression.
  • Whittaker, John C. "Des leviers, pas des ressorts: comment fonctionne un lanceur de fusils et pourquoi c'est important." Approches multidisciplinaires de l'étude des armes de l'âge de pierre. Eds. Iovita, Radu et Katsuhiro Sano. Dordrecht: Springer, Pays-Bas, 2016. 65-74. Impression.